Mobilité du futur: Nicolas Bürer explique

By Anabel Díez | 10.04.2018

Comment nous déplacerons-nous à l'avenir? Y aura-t-il quelqu'un derrière le volant? Les colis sont-ils livrés avec des drones? Pourrons-nous commander des voitures par un simple clic de souris? L'avenir de la mobilité soulève de nombreuses questions. Dans la série "Mobilité du futur", nous voulons aller au fond de ces questions et interrogeons des personnalités Suisses. Nicolas Bürer, directeur général de digitalswitzerland explique:

 

share post:

 

426 views

Comment nous déplacerons-nous dans dix ans?
Dans dix ans, nous utiliserons toujours notre véhicule privé pour les longues distances mais nous opterons pour le car sharing pour nos petits trajets. 

 

Nous opterons pour le car sharing pour nos petits trajets.

 

Et dans 50 ans?
Dans 50 ans, les voitures rouleront de manière autonome et viendront prendre l'utilisateur devant chez lui. Cela signifie que la voiture de demain se dirigera vers nous et plus l'inverse. Mais cela concernera uniquement les petites distances. Pour les moyennes distances, nous aurons recours à des drones, et nous parcourrons les longues distances à bord de fusées. Dans l'ensemble, on peut dire que la mobilité électrique et l'électricité solaire représentent l'avenir.

 

La mobilité électrique et l'électricité solaire représentent l'avenir.

 

Il apparaît dans de nombreuses villes que la demande de plateformes d'économie collaborative (vélos, voitures, etc.) existe, mais que ces dernières tardent à voir le jour en raison de la réglementation existante. De quelle manière digitalswitzerland essaie-t-elle d'intervenir?
Nous dialoguons en permanence avec les régulateurs et essayons de mettre en lumière les avantages que procure une innovation. Notamment aussi pour la place économique suisse. Mais ce n'est pas nous qui exerçons la plus forte pression, c'est la masse des utilisateurs. Plus une innovation est intéressante, plus elle mobilisera d'utilisateurs qui feront à leur tour pression sur les régulateurs.

Avez-vous une voiture?
Et le cas échéant, dans quelles circonstances la vendriez-vous pour ne plus avoir recours qu'au car sharing? Oui, j'ai une voiture. Je la vendrai dès qu'il me suffira d'appuyer sur un bouton pour qu'une voiture autonome vienne me chercher devant chez moi et me conduise en toute sécurité d'un point A à un point B. Il faut bien sûr aussi que ce soit intéressant d'un point de vue financier.

En dehors de la mobilité - quel est selon vous le domaine qui connaîtra au cours des années à venir le plus grand progrès technologique, et pourquoi?
Je pense que ce sont les quatre évolutions technologiques suivantes qui exerceront l'influence la plus durable sur nous:
1. La décentralisation: à l'avenir, toutes les transactions seront traitées de manière décentralisée via la blockchain.
2. L'intelligence artificielle: cette dernière dépassera bientôt l'intelligence humaine.
3. La connectivité: avec l'internet des objets, les objets seront à l'avenir tous reliés entre eux, ce qui ouvrira des possibilités d'application tout à fait nouvelles.
4. Le transhumanisme: l'évolution future de l'humain passera par la modification ciblée de l'ADN et la convergence de différentes technologies.

share post:

 

426 views

Comments